Le festival

Logo de l'association MUZIKA

L’association MUZIKA domiciliée dans le charmant village de Solignac est née en avril dernier du coup de cœur du pianiste international Ivan Ilić et d’Aurélie Milin, pour le site du château de La Borie. L’association MUZIKA a pour but de faire découvrir au grand public des pianistes du monde entier n’ayant pas encore eu l’opportunité de se produire en France.

MUZIKA souhaite que la musique classique entre dans le patrimoine culturel des grands comme des petits. Nous espérons ainsi participer à sa démocratisation et faire tomber cette image de «musique savante» qui fait souvent peur.


La présidente de MUZIKA : Aurélie Glykos-Milin

Aurélie Glykos-Milin est une ancienne adjointe et élue communautaire de l’agglomération de La Rochelle. Alors en charge de l’environnement et de la culture, elle découvre durant son mandat le milieu ô combien passionnant et attachant de la musique classique. Elle est coorganisatrice de l’édition 2019 du festival « Classique au port de La Rochelle ». Elle travaille aujourd’hui au développement de nombreux projets musicaux.


La direction artistique : Ivan Ilić

Photos © Amelin Chanteloup

Le pianiste international Ivan Ilić est le directeur artistique du festival. Américain d’origine Serbe, il vit en France depuis plus de 20 ans et est installé aujourd’hui près de Bordeaux.

Il jouit d’une place unique dans le paysage musical actuel grâce à son répertoire qui court lui aussi la planète musicale.

La musique se joue des frontières et aime les métissages. Depuis des siècles, compositeurs et interprètes voyagent et échangent, curieux des mélodies, rythmes et harmonies du monde. Le pianiste Ivan Ilić incarne à merveille cette «mondialisation positive».

Ivan Ilić est aujourd’hui Ambassadeur pour les pianos Shigeru Kawai.

Photo © Florent Larronde


Le lieu : Château de La Borie – Solignac

En 2017, Ardi Poels et Harry Struijker-Boudier sont devenus propriétaires de La Borie. Le domaine du Château de de La Borie allie patrimoine historique, art et paysage. Ce château du 17ème siècle, qui abrite une galerie d’art contemporain internationale est entouré de 14 hectares de terrain restaurés dans le respect des principes écologiques.

Ils ont décidé de créer le « Jardin en Mouvement », selon les idées originales du paysagiste/botaniste français, Gilles Clément : « faire le plus possible avec, et le moins possible contre la nature ».

www.artlaborie.com