Artistes

Alexander GADJIEV

Son exposition à la musique et la culture d’Europe centrale, Alexander Gadjiev la doit à sa famille, (ses deux parents sont professeurs de piano et musiciens) et aussi à Gorizia – sa ville d’origine – carrefour naturel de peuples, de cultures et de langues.

Encadré par son père, un professeur russe bien connu, Alexander joue pour la première fois avec un orchestre à l’âge de neuf ans et donne son premier récital solo à dix ans. A dix-sept ans l’obtention de son diplôme avec les plus hautes notes et distinctions lui permet de participer au Premio Venezia, concours réservé aux meilleurs jeunes talents d’Italie – et d’en remporter la 30e édition.

Décembre 2015 a marqué un tournant dans sa carrière internationale. Lors du 9eme concours international de piano de Hamamatsu – l’un des dix concours de piano les plus prestigieux au monde – le jury, qui comprenait entre autres Martha Argerich, Akiko Ebi et Sergey Babayan, lui a décerné le premier prix. Il a également remporté le prix du public.

Il réaffirme son niveau international en Octobre 2018 avec sa victoire au Monte Carlo Piano Masters 2018, une compétition réservée aux gagnants des concours internationaux de piano, qui a lieu tous les trois ans dans la fabuleuse Salle Garnier de Monte Carlo. Le jury, présidé par Philippe Entremont, lui a décerné le Prix Prince Rainier III, et lui a ainsi permis de se produire en France et en Europe.

Tout récemment, il a été sélectionné pour la prestigieuse BBC New Generation Artists Scheme 2019/2021, qui lui permet de se produire dans les principaux festivals et récitals au Royaume Uni, avec l’Orchestre de la BBC, ainsi que de réaliser des enregistrements pour la chaîne de radio BBC.

Alexander a joué dans les plus grandes salles de concert et opéras, avec des orchestres internationaux prestigieux. Il a aussi travaillé avec des chefs d’orchestre de niveau international tels Yuri Temirkanov, Kazuki Yamada, …

« Sa force est liée à l’originalité et à la créativité de son interprétation. Elle est basée sur la tradition, mais va bien au-delà des limites traditionnelles de la musique » Akiko Ebi, Président de la 9ème Compétition Internationale de Piano de Hamamatsu.

http://www.alexandergadjiev.com/it/

billetweb.fr/alexander-gadjiev


Stewart GOODYEAR

Artiste Goodyear

Considéré comme un « phénomène » par le Los Angeles Times et comme « l’un des meilleurs pianistes de sa génération » par le Philadelphia Inquirer, Stewart Goodyear est un pianiste de concert accompli, improvisateur et compositeur. L’an dernier, Orchid Classics a publié la suite pour piano et orchestre composée par M. Goodyear, Callalloo, et ses sonates pour piano. Il a récemment publié un quintette pour piano pour le Penderecki String Quartet et de nombreuses œuvres pour la Honens International Piano Competition.

La discographie de Stewart Goodyear inclut toutes les sonates et concertos pour piano de Beethoven ainsi que les concertos de Tchaïkovski, Grieg et Rachmaninov. On peut aussi y trouver un album des œuvres pour piano de Ravel et un autre intitulé For Glenn Gould qui regroupe du répertoire des débuts montréalais et américain de M. Gould. Ses enregistrements de Rachmaninov ont obtenu une nomination aux prix Juno saluant le meilleur album pour soliste et grand ensemble. L’enregistrement de M. Goodyear du ballet complet de Casse-Noisette a quant à lui été choisi par le New York Times comme l’un des meilleurs de 2015. Sa discographie est publiée sous les étiquettes Marquis Classics, Orchid Classics et Steinway & Sons.

Le pianiste canadien se produira pour la première fois en France le samedi 12 juin , à l’occasion  du tout nouveau festival « Illuminations d’été » au château de la Borie à Solignac.

www.stewartgoodyearpiano.com

billetweb.fr/stewart-goodyear


Onutė GRAŽINYTĖ

Onutė Gražinytė est née dans une famille de musiciens en 1996 à Vilnius, en Lituanie. À l’âge de cinq ans, elle commence à étudier le piano sous la direction de sa mère. C’est à six ans qu’elle entre à l’école nationale d’art Mikalojus Konstantinas Ciurlionis.

Elle est boursière de la Fondation Yehudi Menuhin «Live Music Now» de Hanovre.

Elle a participé à des master classes animées par des personnalités Matti Raekallio, Ewa Kupiec, Andrei Gavrilov, Stephen Kovacevich, Ronald Brautigam, Mūza Rubackytė, Nina Seriogina, Maurizio Moretti etc.

O. Gražinytė est lauréate de nombreux concours nationaux et internationaux:

Citons notamment le premier prix au 4e Concours international de piano Rosario Marciano à Vienne (2012), le premier prix et un prix spécial d’un membre du jury Marian Sobula au Concours International de Piano EMCY Peter Toperczer en Slovaquie…

En tant que soliste, O. Gražinytė s’est produite avec l’Orchestre symphonique d’État de Lituanie, le National M.K. Orchestre Čiurlionis School of Art, l’Orchestre de Chambre Klaipėda, l’Orchestre Symphonique de Kaunas, Orchestre Philharmonique de l’Université d’Alicante, l’Orchestre du Mozarteum de Salzbourg et l’Orchestre National de Lyon.

En 2015, la Présidente de la République de Lituanie a rendu hommage à O. Gražinytė pour ses réalisations musicales lors de compétitions nationales et internationales.

En 2018, la jeune pianiste s’était produite dans des salles de concert renommées, telles que la Philharmonie de Varsovie ainsi que le Berlin Konzerthaus.

La même année, Onute est devenue lauréate du «Haiou Zhang Piano Award 2018».

https://www.onute-grazinyte.com/

billetweb.fr/onute-grazinyte


Ivan ILIĆ

© Linda Ibbotson

Ivan Ilić a obtenu des diplômes en mathématiques et en musique à l’Université de Californie à Berkeley avant de s’installer à Paris avec une bourse Hertz. Il a ensuite étudié au Conservatoire Supérieur de Paris, où il a reçu un Premier Prix, et à l’Ecole Normale de Musique de Paris pour des travaux de troisième cycle. La Ville de Paris a sponsorisé son premier enregistrement.

Les faits saillants en début de carrière comprenaient des récitals au Carnegie Hall, au Wigmore Hall, au National Concert Hall d’Irlande, au Glenn Gould Studio de Toronto et à l’American Academy de Rome, suivie de récital donnés à Vienne, Sao Paulo, Genève et Amsterdam.

Les enregistrements ont joué un rôle important dans la diffusion de la reconnaissance internationale d’Ilić. Son CD de 24 Préludes de Claude Debussy [2008] a reçu le Critic’s Choice Award de Mezzo Television en France et a été l’un des cinq meilleurs CD de l’année de Fanfare Magazine et Classique News.

Le pianiste américain d’origine serbe occupe une place unique dans le paysage musical d’aujourd’hui grâce à son répertoire non conventionnel et à son approche aux multiples facettes. En combinant la performance avec l’écriture, la production de radio et de vidéo et en s’appuyant sur des expériences interdisciplinaires clés avec les arts visuels, le théâtre et les neurosciences de l’apprentissage, il développe de nouveaux publics pour la musique inconnue.

Son éclectisme se reflète dans son choix de projets musicaux, qui vont des études notoirement difficiles Chopin / Godowsky, à l’abstraction délicate de Morton Feldman, en passant par sa plus récente entreprise : la redécouverte de la musique par l’ami et contemporain tchèque de Beethoven, Antoine Reicha (1770-1836).

En 2016, il a commencé à se concentrer sur la musique de piano négligée de Reicha, qu’il enregistre dans une série d’albums pour Chandos Records. Le volume 1 de la série Reicha Rediscovered, soutenu par la radio suisse RTS et le Palazzetto Bru Zane à Venise, a suscité un regain d’intérêt pour la musique de Reicha. Des éditoriaux et des critiques dans les médias classiques britanniques, allemands, français et italiens ont soulevé la même question : comment est-il possible qu’une musique aussi remarquable d’un ami de Beethoven, élève de Haydn et du professeur de contrepoint de Liszt, Berlioz, Franck et d’autres, n’ait jamais été enregistrée auparavant ? Après 200 ans à se languir à la Bibliothèque nationale de France, un morceau du tome 1 a été écouté plus de 1 000 000 de fois sur Apple Musique. Cela a conduit à une courte série documentaire sur Reicha écrite et présentée par Ilić, qui à son tour a conduit à un long- métrage largement partagé dans le New York Times . Le volume 2 de la série a été publié en septembre 2018, avec une couverture médiatique importante en Allemagne, en France, au Luxembourg, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Suisse, en Corée et en Australie. BBC Music Magazine a écrit « Dans ce pianiste, la musique de Reicha a le meilleur avocat possible ». C’est en janvier 2021 qu’est sorti le 3eme opus sur Reicha l’art de varier, déjà largement encensé par la presse internationale.

www.ivancdg.com

https://www.youtube.com/user/IvanCDGvideos

billetweb.fr/ilan-ilic 


Anthony JOURAVSKY

C’est au conservatoire de Limoges que le jeune Anthony Jouravsky fait « ses gammes ». Entré à l’âge de 6 ans en classe de piano, il obtient son diplôme d’études musicales mention très bien, à l’âge de 15 ans.

Anthony est actuellement en licence de pratique musicale et ethnomusicologie, au conservatoire de Rueil-Malmaison dans la classe de madame Rena Shereshevskaya. Il suit en parallèle des études de jazz à la contrebasse au conservatoire de Paris.

 

En décembre 2020, il décroche le premier prix au concours de la ville de Limoges et reçoit le Prix de la Ville de Limoges.

Il participe à plusieurs master-classes, notamment avec Anne Queffélec et Roger Muraro.

billetweb.fr/anthony-jouravsky 


Madeleine POTTIER

Madeleine Pottier est âgée de 19 ans. Elle poursuit une licence de musicologie à l’Université de Poitiers et ainsi qu’un diplôme national supérieur de musiciens en piano au Pôle Aliénor de Poitiers dans la classe d’Alain Villard. 

Madeleine a commencé le piano à l’âge de six ans au conservatoire à rayonnement régional de Limoges. Elle en sortira en 2019 avec son diplôme d’études musicales (DEM) en piano et en musique de chambre en poche.

En décembre 2020, elle participe au concours de la ville de Limoges et reçoit le 1er Prix de la Ville de Limoges.

Elle a participé à de nombreuses masterclass de piano et de musique de chambre avec : Dora de Marinis, Raphaël Merlin, Roger Muraro, Marc Duprez, Claire Désert, Marie Vermeulin, Philippe Bianconi, Vincent Planès, Pascal Rogé et Laurent Cabasso.

billetweb.fr/madeleine-pottier